Chaque mois, depuis Septembre, sous l’impulsion du journaliste et food curator Andrea Petrini, des chefs aux horizons différents livrent directement chez vous les clés d’accès à leur univers culturel.

De plats en menus, ils partageront leurs dernières créations à ce jour bien sûr, mais aussi beaucoup plus : une certaine idée de la cuisine d’aujourd’hui. Légère et enlevée, à tendance marine et végétale, farouchement indy et toujours à fleur de vécu, elle donnera la parole aux meilleurs producteurs de France et, parfois, d’ailleurs.

Une manière de se raconter, de se dévoiler dans les limites et le challenge du mode delivery. Au programme, des plats hauts en saveurs et des menus chaque semaine renouvelés de même que des goodies culturels pour le supplément d’âme.
Nicolas Pourcheresse

Nicolas Pourcheresse [France]

04 mars > 27 mars 2021
Nicolas Pourcheresse en était. De cette transition générationnelle qui marqua, au mitan des années 2000, l’émergence de jeunes pousses d’une French Touch déterminée à secouer le cocotier des cuisines par trop figées (Inaki Aizpitarte, Mauro Colagreco, Alexandre Gauthier pour ne citer qu’eux).

Promenant sa silhouette dégingandée de rouquin New Romantic, l’élève d’Alain Passard avec mention prit alors son envol en chef patron et véritable trublion dans son Auberge de Chavannes, entre Jura et Bourgogne. Le temps de tester les limites d’une cuisine avec vue, en dehors des sentiers battus et en suprême légèreté, toujours canaille et raffinée. Quitte à tout envoyer valser pour s’affranchir des contraintes de la carrière et embarquer pour un long périple aux allures de tour du monde sans toit ni loi.
Reboot réussi haut la main depuis Lille d’où il envoie, en franc-tireur qui n’a pas froid aux yeux et qui endosse le sobriquet de Red Chef, la bonne nouvelle d’une cuisine marine, inspirée du grand large.

À la tête de deux établissements phares de la nouvelle scène lilloise : le bien nommé « Vagabond », pour un sur-mesure du meilleur de la mer et des potagers des Hauts-de-France, et « Mon Cousin », pour une bistronomie enlevée, la convivialité du partage et des braisages

Pour le SILENCIO À LA MAISON, Nicolas Pourcheresse, lui si réfractaire aux contraintes,
a relevé le défi d’exporter à Paris tout un mois durant sa vision de la table de demain. 
Grand Quinquin des terres du Nord, le Lillois tout juste quinqua et chéri de tout.es (Gault-Millau, Fooding/Michelin et tout le toutim) débarque en mode delivery dans la capitale avec plein de paniers débordants d’idées.

« J’apporte une vision de mes terres, une idée de cuisine nourrie au plus près de mes expériences de vie » dit-il ajoutant aussi sec « Mes plats sont le fruit de l’instant dont le pouls bat au rythme de la bande son qui trotte depuis toujours dans ma tête, sans hiérarchie des genres. En gros et en vrac, de l’électro au hip hop en passant par le punk français. » 

Sacré Viking, va !